huile CBD commander en ligne

Traiter le cancer avec de huile de cannabis: L'histoire de Chico Ryder,13 ans

Traiter le cancer avec de huile de  cannabis, chico ryder

Voici le cas de Chico Ryder , très nouveau et intéressant, unique pour plusieurs raisons.

La première est qu'il s'agit d'un type extrêmement rare de cancer qui n'est pas facile à guérir.

En second lieu,mais  pour la première fois , on nous donne le protocole réel de l'administration de cannabis "tante Zelda" de manière plus scientifique .

Ils nous ont fourni un dosage de précision et une mesure quantitative pour les diverses préparations de marijuana qu'ils emploient actuellement. Cela est une première.

 

Habituellement, les familles des enfants atteints de cette maladie, rapportent qu'on a donné leur fils ou leur fille du  LRO (Rick Simpson Oil, huile essentielle de cannabis) dans les dosages standard. C'est généralement 1 gramme / jour pendant 3 mois. On utilise  généralement une souche Indica pour permettre la sédation et le sommeil ;ce dosage  est rarement dépassé.

En raison de ce manque de précision, et de  bien d'autres problèmes que l'on rencontre à travers la narration de cas anecdotiques , nous avons souvent plus de questions que de réponses.

 Début d'utilisation: combinaison des huiles à haute teneur en THC et en CBD 

Huile de cannabis "tati zelda"
Huile de cannabis "tati zelda"

Il est donc rassurant de constater qu'enfin, les chercheurs sont conscients d'être plus scientifiques dans leur approche des dosages du produit. Concrètement, nous restons tous dans le noir tant que l'opinion publique reste paralysée sur l'organisation de la phase II ou III des essais cliniques du cannabis sur les humains .

Si nous voulons être en mesure d'évaluer la capacité du cannabis à traiter des maladies, nous devons être précis et utiliser cette information pour lancer des essais cliniques. Certaines des informations rapportées à travers des cas anecdotiques peuvent être très utiles pour les médecins .


N'oublions pas que des rapports anecdotiques - bien que n'étant pas scientifiques - peuvent conduire à une enquête scientifique sérieuse, même s'ils sont généralement mal vus par les oncologues (médecins cancérologues)et le grand public. Voilà les bonnes nouvelles. Nous avons juste besoin de les mettre dans des fichiers de cas significatifs et bien organisés.

CONFERENCE Cannabis Médical

Lors d'une conférence de trois jours intitulée "Marijuana pour les professionnels de la médecine",  en 2014 à Denver, les professionnels du monde entier ont assisté à cet événement et ont présenté leurs conclusions .

L'une des rapports  les plus impressionnants était l'étude  du cancer pédiatrique de Chico Ryder , relaté par Mara Gordon . Ils ont discuté de ce cas intéressant présenté ci-dessous.

 

En décembre 2012, Chico Ryder avait 10 ans quand on a diagnostiqué  chez lui " la phase III / Groupe III de rhabdomyosarcome embryonnaire paraméningées" , un cancer particulièrement agressif des tissus mous . À partir du jour où ce diagnostic a été posé , Chico a été lancé sur un protocole de chimiothérapie et de radiothérapie particulièrement lourd .

Définition du RHABDOMYOSARCOME

RHABDOMYOSARCOME

Avant d'aller plus avant dans les détails de cette affaire fascinante ,voici la description de ce type de cancer , très rare et  mortel.

 

Il existe deux types de cellules musculaires dans le corps : cellules musculaires lisses et les cellules des muscles squelettiques (ou muscles striés). Les muscles lisses contrôlent les activités involontaires tandis que les muscles squelettiques contrôlent les activités volontaires .

  Le muscle cardiaque est un mélange des deux  types mentionnés ci-dessus. )


Le rhabdomyosarcome ( RMS ) est une tumeur maligne( ou cancer ) qui provient d'une cellule de muscle strié normale.On connaît peu la raison pour laquelle les cellules musculaires normales deviennent cancéreuses .

 

Etant donné que les cellules musculaires squelettiques sont présentes dans pratiquement toutes les parties du corps,le RMS peut se développer n'importe où.

Une forme de cancer rare

Le RMS est un cancer très rare. Il n'y a qu' environ 350 cas de RMS diagnostiqués chaque année aux États-Unis chez les enfants de moins de 21 ans.

 

Environ 4 enfants en bonne santé, âgés de moins de 15, sur 1 million développeront un RMS chaque année. Il est légèrement plus fréquent chez les garçons que chez les filles, et davantage chez les jeunes enfants de moins de cinq ans.

 Le rhabdomyosarcome est très rare chez les adultes. Il y a eu 5 grandes études publiées, totalisant un peu plus de 400 cas  «adultes» (y compris certains «enfants») de RMS , vus dans de grands centres anti- cancéreux aux États-Unis et en Europe au cours des 20-30 dernières années.

 

Les principes de traitement pour gérer les adultes atteints de RMS sont semblables à ceux des enfants, et les résultats ne sont pas intrinsèquement mauvais pour les adultes traités avec des protocoles modernes.

 

Les endroits les plus propices pour le développement de ces tumeurs se situent dans les structures de la tête et du cou (dans près de 40% des cas répertoriés), les voies uro-génitales féminines ou masculines (environ 25% des cas), et les extrémités (environ 20% des cas).

 

En raison de sa prédilection pour la région de la tête, les patients peuvent ne se plaindre au départ que d'un nez bouché, par exemple, qui peut durer pendant des mois, ou de douleurs oculaires vagues qui rendent les médecins perplexes quant à la cause  de ces symptômes.

 

Étant donné qu'environ 25% des cas se présentent dans l'une des structures du système génito-urinaire, y compris la région para-testiculaire, la vessie et la prostate, et le tractus génito-urinaire féminin ( vulve, vagin, col de l'utérus).

Les symptômes peuvent se présenter dans des dizaines de  maladies moins dangereuses et retarder le diagnostic précoce.

 

Environ 20% des cas surviennent dans une extrémité, comme le bras ou la jambe. Le reste des cas surviennent dans divers sites, y compris la paroi thoracique et le rétropéritoine. Dans ces conditions, la tumeur peut facilement se développer sans entrave jusqu'à ce qu'elle soit incurable.

 

Par conséquent, il existe des sites plus ou moins «favorables» pour développer ce cancer, ce qui signifie que le risque létal diminue si la région atteinte est moins fréquente.

L'ÉVALUATION DES RISQUES

On a diagnostiqué Chico  comme étant

« à risque intermédiaire »

 

 Les patients à risque intermédiaire constituent la majorité des patients atteints de RMS nouvellement diagnostiqués et comprennent les tumeurs dont le site est plutôt  défavorable, ou qui n'ont pas été complètement réséquées  ou encore

 les patients âgés de moins de dix ans avec un RMS embryonnaire qui s'est propagé à d'autres parties du corps ...

 

Bien qu'il s'agisse d'un groupe diversifié de patients , le pronostic de guérison - avec 3 (ou d'avantage ) produits de chimiothérapie et de la radiothérapie - est généralement supérieur à 50 % , et peut atteindre 70% pour certains sous-groupes de patients.

OPTIONS DE TRAITEMENT

 

Tous les enfants atteints de rhabdomyosarcome nécessitent une mesure de contrôle local, ce qui implique un traitement spécifique direct  sur le site de la tumeur.

 

Le contrôle local peut être réalisé soit par chirurgie seule, soit par radiothérapie seule, soit par une combinaison des deux

La meilleure option de contrôle local dépend de l'emplacement de la tumeur,de  la facilité avec laquelle elle peut être enlevée par chirurgie, et des résultats d'une opération réalisée.

Si le rhabdomyosarcome embryonnaire est éliminé complètement par la chirurgie - et que le pathologiste a déterminé que le tissu enlevé est sain (ou négatif, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de cellules cancéreuses présentes sur les bords de la masse prélevée) -  aucune autre mesure de traitement n'est nécessaire.

Dans de nombreux autres cas, la combinaison avec la radiothérapie peut être utilisée pour minimiser le risque de récidive de la tumeur ou de rechute.

 

Seuls environ 15 à 20% des patients souffriront d'une propagation visible (métastases) du rhabdomyosarcome, mais tous les patients  développent une propagation de micrométastases (trop petites pour être détectées par des tests radiologiques). Pour cette raison, la chimiothérapie devrait être utilisé pour traiter tous les patients atteints de RMS dans le but d'éliminer les cellules tumorales micrométastatiques et de diminuer la probabilité de récidive. De nombreux types de chimiothérapie différents sont utilisés, et le plus souvent en combinaison. La combinaison particulière choisie dépend du type de cellule, la localisation de la tumeur primaire et l'étendue de la maladie.

PRONOSTIC du RMS

Pronostic du RMS ( selon Cancer.org)  :

 

 On a diagnostiqué chez Chico Ryder une RMS de type intermédiaire .

 

Pour les patients du groupe à risque intermédiaire , les taux de survie à 5 ans sont d'environ 60 % à 80 %. Le taux varie en fonction de l'emplacement de la tumeur , de son stade de développement et de  l'âge de l'enfant ( les enfants âgés de 1 à 9 ont tendance à mieux évoluer que les enfants plus âgés ou plus jeunes ) .

LE CAS DE CHICO RYDER SUITE

Paul Ryder,  le bassiste et l'un des membres fondateurs du groupe Happy Mondays de Manchester , a déclaré à MailOnline comment il traite le cancer de son fils âgé de 11 ans avec le cannabis.

 

C' était difficile parce qu il n'aurait jamais encouragé Chico à prendre des "drogues"- addictives ou récréatives - comme un toxicomane . Mais, confrontés au diagnostic de leur fils , lui et sa femme ont pris la décision d'essayer l'huile de cannabis comme remède contre les terribles effets indésirables de la chimiothérapie que son fils éprouvait .

GORGE IRRITÉE

Chico a d'abord présenté un mal de gorge en Novembre 2012. On a pensé d'abord qu'il avait peut-être un lymphôme. Une biopsie a infirmé cette hypothèse. La famille a pensé avoir eu de la chance et esquivé une balle.

Cependant, les gonflements des ganglions lymphatiques ont empiré. Juste cinq jours avant Noël 2012,la maladie a empiré. D'autres tests ont été effectués et seulement trois jours après Noël sa famille a reçu la pire des nouvelles de leur vie : Chico est atteint d' un type très rare de cancer appelé rhabdomyosarcome.

 

La maladie de Chico a été un choc énorme pour ses parents et son frère aîné Sonny, 12 ans.

Sa mère Angela, 50 ans, a déclaré: «Avant de devenir malade, il était un petit garçon énergique et normal. Il aimait la planche à roulettes, le vélo et le football ». 

«Tout allait bien jusqu'à ce que nous soyons frappés par cette bombe toute-puissante.»

 «A cette période, le gonflement avait beaucoup augmenté .»

 

«Les médecins nous ont dit qu'il ne lui restait que 10 jours avant qu'il ne bloque complètement ses voies respiratoires."

 «Nous étions malades d'inquiétude»

«Nous avons posé tous ses cadeaux dans sa chambre d'hôpital le jour de Noël, mais il ne leur a montré aucun intérêt.»

 

 Il était tellement surréaliste de savoir que le reste du monde était inconscient, appréciait les festivités, ... alors que nous étions coincés dans un hôpital, qui traite de notre pire cauchemar »dit Paul MailOnline:« Je suis là, dans sa chambre d'hôpital , il avait l'air si malade et fragile. Je suis allé directement dans la salle de bains et vomi."

 

Ce fut le début d'une bataille qui verrait Chico tromper la mort plus d'une fois ,  tandis que son père et son oncle - du groupe Happy Mondays - ont caché leur angoisse à leurs fans.

 

La chirurgie était trop risquée,  Chico a donc commencé une série de 43 semaines de chimiothérapie et de rayonnements.

 SUITE du traitement - programme BRUTAL

Chico Ryder a commencé immédiatement par le protocole standard pour ce diagnostic : la VAC chimiothérapie (vincristine, D-Actinomycin et cyclophosphamide) pendant 43 semaines et a également reçu 28 séances de radiothérapie pendant 6 semaines , qui a commencé environ 6 semaines après le début de la chimiothérapie.

 

Le régime d'ACC se compose de perfusions hebdomadaires (avec plusieurs courtes pauses) de vincristine et toutes les trois semaines, des perfusions de D-Actinomycin et cyclophosphamide.

 

Selon les premiers scanners, faits 3 mois après le début du traitement, la tumeur a bien répondu à la thérapie et un retrait important a eu lieu .

 

Chico a souffert de nausées et vomissements sévères, ainsi que la perte de la mobilité du pied et l'apparition d'une neuropathie périphérique;  dans les 3 mois , il était dans un fauteuil roulant avec de graves troubles de la mobilité.

 

Son appétit a été sévèrement touchée par la chimiothérapie, et l'alimentation a également été compromise en raison de traitements de radiothérapie affectant sa bouche, sa gorge et ses glandes salivaires, entraînant une perte de poids drastique. Il a été mis sur TPN (IV nutrition) environ deux mois après le traitement.

RIEN pour SOULAGER SES NAUSEES...

Les médecins de Los Angeles (où vit Chico ), un peu familiarisés avec le THC, ont prescrit le produit pharmaceutique à base de THC synthétique, appelé Marinol, pour soulager les effets secondaires de la chimiothérapie, tels que les nausées et les vomissements.

 

Les médecins ont prescrit le Marinol alors que tous les autres produits pharmaceutiques n avaient pas réussi à arrêter les nausées et vomissements sévères. Son état a été décrit comme l'un des cas les plus graves dont ils aient jamais été témoins dans le département d'oncologie pédiatrique de l'UCLA.

 

Le Marinol semblait aider au début, mais cela n'a pas duré très longtemps. Bientôt Chico a recommencé à être nauséeux et à avoir des vomissements abondants. Il n'était plus capable de manger de sorte que l'alimentation intra-veineuse était sa seule source de calories.

 

Désespérément à la recherche de tout ce qui pourrait arrêter les vomissements continus, les parents ont demandé à pouvoir utiliser la marijuana médicale. Bien sûr, elle est prohibée dans à peu près la moitié des Etats en Amérique alors qu' il s'agit probablement du meilleur remède contre les nausées et vomissements induits par la chimiothérapie.

Heureusement ,la  Californie est un état  ouvert au cannabis . Leur oncologue a approuvé l'utilisation de MMJ pour Chico à la condition de ne pas fumer.

L'autre chose intéressante à propos de cette étude est qu'elle fournit une analyse de laboratoire de toutes les préparations de cannabis  utilisées. Nous obtenons donc une meilleure idée de la teneur exacte en THC , par exemple.

 

Enfin, il est rare d'utiliser en commun les souches à haute concentration de CBD et celles à haute concentration de THC . 

Généralement, le CBD  est utilisé dans les troubles épileptiques, et dans ce cas, le THC est mis de côté

 

On peut penser , au vu des faits rapportés dans le cas de Chico,  qu'il est nécessaire d'utiliser un mélange d'extrait de deux  types de plantes : l'un riche en CBD, l'autre en THC. Les résultats du traitement sont impressionnants.

 

Malheureusement, ce cas particulier n'inclut pas les études d'imagerie médicale, tellement vitales pour notre cause. Néanmoins, nous avons un compte rendu détaillé de l'aventure étonnante de Chico.

Cette affaire souligne également l'importance du cannabis pour réduire ou éliminer les cycles vicieux de vomissements   (effets secondaires de la chimiothérapie ) et la douleur que ces malheureux enfants doivent endurer quotidiennement.

 

Essayez d'imaginer l'état d'esprit d' un malade qui devient nauséeux à chaque prise de médicaments. La perception de la nausée, le sentiment qu'à tout moment on peut vomir, est l'une des pires choses que les patients doivent endurer.

La pratique de l'anesthésie peut rendre les gens nauséeux ,il est donc intéressant d'en limiter les effets aussi dans ce domaine . On peut imaginer le soulagement des patients .

 

Cependant, les nausées dues à la chimiothérapie n'ont pas d'égal. Elles sont absolument débilitantes ; au point que les patients décomptent les secondes  en attente de soulagement.

Chico Ryder a connu une forme presque incontrôlable de nausées qui étaient très, très difficiles à traiter; en d'autres termes, rien selon les comptes rendus écrits de l'hôpital , n'a aidé à soulager cet enfant. Cela paraît être un cauchemar comme  peuvent en attester quiconque a connu des nausées sévères .

Le CANNABIS fumé ne présente PAS DE RISQUE

'On ne sait pas pourquoi ils ont ajouté cette exigence puisque l'un de leurs propres médecins, le Dr Tashkin - un spécialiste mondial de la marijuana et de la maladie pulmonaire - a trouvé l'inhalation du cannabis étonnamment exempte d'effets indésirables. Cela ne comporterait pas des risques accrus dans les cas du carcinome épidermoïde, du cancer du poumon et de la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique).

En fait, il a choqué la communauté de recherche avec ses conclusions. Il a fait remarquer que les fumeurs de cannabis ont même amélioré les tests de fonctions pulmonaires par rapport aux non-fumeurs de cannabis.

 

  On a donc obtenu l'autorisation de vaporiser .

 

Paul, 49 ans, originaire de Salford, dit sur MailOnline: «Je me suis retrouvé à apprendre la façon d'inhaler les vapeurs de cannabis à l'aide d'un vaporisateur."

 

En outre, l'administration du produit (RSO) à travers sa sonde naso-gastrique était plus facile et moins traumatisante.

Si on se rappelle de ce qui précède , cette préparation LRO  utilise plusieurs plants pour produire un médicament remarquablement équilibré et riche dans les deux cannabinoïdes anti-cancereux les plus efficaces : le CBD et le THC.

Bien sûr, beaucoup d'autres cannabinoïdes puissants étaient présents dans des quantités moindres et variables.

 

Jusqu'à présent ,on pense que ce type de préparation est la vague de l'avenir. Il est logique d'utiliser les deux phytocannabinoïdes, et pas seulement le THC.

 

soulagement instantané

 

Le père de Chico a plaisanté : " C'était surréaliste - mais ce traitement a travaillé avec brio , et lui a donné un soulagement instantané " 

 

«Jamais je n'aurais imaginé ,même dans un million d'années,  que je pourrais acheter de l'huile de cannabis pour mon fils âgé de 11 ans, et en lui administrant des quantités relativement élevées par l'estomac . "

 

« Ce qui est un peu moins connu est que le cannabis semble aussi avoir la capacité de combattre effectivement le cancer lui-même , ainsi que l'atténuation des effets secondaires de la chimio .

 

"Heureusement, nous vivions en CALIFORNIE"

«Ce fut la meilleure chose que nous aurions pu faire. (À mon avis, il est un médicament pas un médicament??), et Dieu merci, nous vivions en Californie.

 

«Nous avons administré la dose lentement en tenant compte de l'augmentation de sa tolérance au produit. Cela a fait une grande différence dans son bien-être général. Il a certainement connu le traitement plus tolérable. Il a recommencé à sourire. Il n'a certainement pas à résoudre tous les problèmes, mais il a contribué à rendre sa vie plus supportable par le traitement.

 

En Décembre de l'année dernière, la famille a obtenu les meilleures nouvelles : Chico semblait être en rémission.

Sa mère dit: «Chico a perdu ses cheveux et a besoin d'un fauteuil roulant à cause des effets secondaires de son traitement, mais nous savons qu'il sera de nouveau sur ses pieds bientôt. Il a encore un sens très affiné de l'humour et il se réjouit de revenir à la vie normale. »

 

Paul et ses compagnons de groupe sont en train de planifier leur prochaine tournée avec de l'espoir pour Chico - et espèrent que le petit garçon sera assez bien pour les accompagner au Royaume-Uni comme invité d'honneur.

 

Son oncle, Shaun, a déclaré: «Notre Chico a vaincu le cancer, c' est un vrai combattant."

plan médication avec THC et CBD contre le cancer 1
plan médication avec THC et CBD contre le cancer 2

Ecrivain: Dr. Christopher Rasmussen

Dr. Christopher Rasmussen MD , MS , un anesthésiste titulaire d' une maîtrise en médecine traditionnelle chinoise, est un professeur , conférencier, fournisseur de séminaire , et l'autorité mondiale sur la médecine préventive .

Pour plus d'informations sur la médecine préventive voir www.inflaNATION.com . (anglais)

"Utilisez vous le cannabis comme médicament, ou avez-vous des questions aux autres visiteurs? Merci de laissez une commentaire sur cette page de forum !"


«- Accueil